LENTEUR

Le bœuf marque les temps à El Capricho. Notre vie et notre travail vont à leur propre rythme. Nous baissons la voix et nos pas ralentissent et s’atténuent. Nous sommes touchés par ce rythme et cette absence de bruit qui nous permet de marcher parmi eux sans les effrayer, de les caresser et de les brosser lentement et de les nourrir. Ils se laissent faire, satisfaits. Lentement et silencieusement, les jours, les saisons et les années se succèdent, parfois plus de dix, permettant aux bœufs de mûrir sans hâte, chacun à son rythme, jusqu’à ce qu’ils atteignent la plénitude qui précède leur sacrifice.